L'Âge de glace : Les Lois de l'univers - Long-métrage d'animation (2016)
L'Âge de glace : Les Lois de l'univers - Long-métrage d'animation (2016)

Long-métrage d'animation de Mike Thurmeier et Galen T. Chu Animation, aventure et comédie 1 h 34 min 23 juin 2016

La quête permanente de Scrat pour attraper son insaisissable noisette le catapulte dans l'espace où il déclenche accidentellement une série d'événements cosmiques qui vont transformer et menacer le monde de l'Âge de Glace. Pour sauver leur peau, Sid, Manny, Diego et le reste de la bande vont devoir quitter leur foyer et embarquer dans une nouvelle aventure pleine de comédie, parcourant de nouvelles terres exotiques et rencontrant une galerie de parsonnages hauts en couleur.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film L'Âge de glace : Les Lois de l'univers torrent



Comme je m’y attendais, ce cinquième opus de la saga L’Âge de Glace est l’épisode de trop sans que ce soit finalement un long-métrage infructueux. Chaque réalisation de la saga a toujours été construite autour d’un thème exploité ou d’un sujet historique comme les dinosaures, les pirates ou l’arche de Noé. Pour le cinquième opus, c’est le sujet du crash d'un astéroïde qui a été choisi pour permettre à Manny et à sa compagnie animalière de nous faire vivre des aventures aussi toniques, exotiques et mouvementées que celles des autres films. Même si le scénario est limite grotesque, voire totalement incongru, les réalisateurs et scénaristes ont tout même su trouver des idées et des situations engageantes pour construire une histoire un peu près potable, et surtout suffisamment divertissant pour donner de l’intérêt à cette nouvelle réalisation.

Comme toujours, la troupe des personnages principaux s’agrandit, on a l’ancienne tigresse pirate Kira qui est complètement intégrée dans la horde de Manny, de même pour Julian, le petit copain mammouth de Pêche, pas très futé et maladroit. Incroyablement, on retrouve avec surprise Buck, la belette excentrique du troisième opus, toujours aussi téméraire et casse-cou. Ce dernier est de retour pour prêter main-forte à nos héros givrés, dans le but de dévier un astéroïde créé stupidement par l’irrécupérable Scrat. Lors du visionnage du quatrième épisode, j'ai constaté que les scénaristiques étaient en manque d’imagination et que l’essoufflement commençait à peser. Cela l’est également dans ce cinquième opus mais ça se tient solidement, on est à la limite de la destruction d’une franchise mais le sujet est maîtrisé. Les gags de Scrat sont épatamment drôles, un bon lot de personnages donne constamment de l’animation comme les deux crétins d’opossums, chaque situation est une diversité à se régaler pleinement et l’ambiance héroïque est quasiment la même que celle des autres films.

Bien que je le considère comme le plus mauvais de la franchise, j’ai pris quand même un certain plaisir de le visionner car les personnages sont toujours aussi bien respectés et surtout, ils forment une famille d'animaux exemplaire, forts et déterminés à survivre. Certes, les réalisateurs sont allés un peu trop loin sur certains points comme Scart qui commande malhabilement une soucoupe dans l’espace mais ça reste plaisant à voir. Un personnage toujours aussi drolatique, comme la plupart d'entre-eux du film, si bien exploités et si attachants, y compris les trois dinosaures volants qui sont là pour leur faire constamment des misères.

Quelques scènes sont très bien montées pour nous faire immerger dans des situations assez distrayantes comme la confrontation vertigineuse entre les dinosaures volants et Buck, chantant carrément et aisément Figaro. Sur ce point, ça ne manque vraiment pas de distraction. De plus, c’est riche en dangerosité, en émotion et en combativité, dans un long-métrage à la qualité d’animation hautement bien soignée, que ce soit dans le graphisme des décors ou dans la gestion des mouvements. Un cinquième épisode qui ne marche pas trop mal mais une chose est sûre, il serait peut-être temps de mettre à terme à cette franchise avant de plonger dans le total ridicule. 6/10

Raaah...Cette belette est toujours là pour gâcher la fête. On s’en va les enfants !