Viper's Creed - Anime (2009)
Viper's Creed - Anime (2009)

Anime de Shinji Aramaki Science-fiction, action et animation 1 saison (terminée) Animax 25 min 6 janvier 2009

Sakurako intègre l'unité d'élite Viper en tant qu'opératrice. Saiki, le pilote qu'elle doit guider et appuyer pendant ses missions conduit un engin qui ressemble à une moto de course armée mais qui peut se transformer en armure de combat.

Tous travaillent pour la société Arqon Global Security, une entreprise chargée de la protection des abords de la ville contre des armes robotisées automatiques qui continuent à sévir, alors que la guerre est finie depuis huit ans.

L'univers parallèle de Viper's Creed est un monde meurtri où les villes se reconstruisent sur les océans qui ont tout englouti et où les seules voies de communication viables de grande distance sont les autoroutes qui sillonnent les étendues océanique sur des ouvrages maintenues au dessus de l'eau.

Chaque pilote de Viper est un mercenaire qui touche une prime à chaque objectif qu'il détruit et du coup, le groupe joue plus la carte de la compétition que celle de l'entente. Sakurako a du mal à prendre ses marques. Les autres opératrices la snobent et pendant mission, Saiki, asocial au possible, ne suis aucune recommandation : L'intervention se solde par un fiasco du point de vue financier, au grand damne du responsable des opérations.

Au fil du temps, Sakurako s'habitue cependant au mode de pensée de Saiki, à lire derrière le masque qu'il montre et elle lui voue finalement une certaine admiration. Elle se familiarise aussi avec les autres membres du groupe : Norma, la seule femme pilote, Rudra, le tireur d'élite et enfin Garibou, un géant adepte du lancé de missiles en masse.

Un cinquième membre vient rejoindre l'escadron Viper. Il s'agit d'Haruki, un jeune homme idéaliste qui n'est autre que le fils du président de la société. Il ne réclame aucun privilège à son travail et affronte les mêmes dangers que ses coéquipiers. Son manque d'expérience est en revanche un sérieux handicap, qui provoque des ratés et quelques heurts pendant les opérations.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie Viper's Creed torrent



Je suis mitigé. Après coup, je me dis que le plus gros atout de cet anime, c'est de ne durer que 12 épisodes ; sans cela, j'aurais abandonné bien avant d'en arriver à la fin. Disons qu'il possède suffisamment peu de défauts – en tout cas rien de rédhibitoire – pour rester regardable, mais il ne dispose pas pour autant de qualités majeures, hormis l'intégration des CG lors de ses nombreuses scènes d'action, lesquelles sont par ailleurs globalement réussies. La série se divise en deux parties : la première pour découvrir les spécificités de ce monde et les personnages principaux – ils sont au nombre de six, donc un épisode chacun – et la seconde pour mettre en place un scénario. Mais je n'ai pas accroché à l'ensemble. Les protagonistes font tous dans la caricature, avec notamment le petit nouveau plein d'idéaux, la montage de muscle hyper-sensible, le Casanova de bas étage, le taciturne qui parle peu mais agit beaucoup, etc... Les explications sur l'environnement nous sont balancés dans la figure sans la moindre once de subtilité, et essayent de mettre en place un univers à la Ghost in the Shell, mais sans le même succès. Idem pour le scénario, d'ailleurs : ça cherche du niveau du complot et compagnie, mais pour un résultat à peine médiocre. Non, le seul truc qui fait que Viper's Creed se démarque légèrement, ce sont ses méchas et leur fonctionnement. Des motos transformables à la Rideback (mais en technologiquement plus avancées), qui ne peuvent fonctionner que sur l'autoroute car le sol agit comme un chargeur, et qui se battent contre des petits méchas sans pilote. Les alentours de la ville sont parcourus par un réseau tentaculaire d'autoroutes au-dessus de l'eau, au milieu des immeubles en ruine, et cela rend visuellement très bien. Les combats sont fluides, plutôt bien réalisées, je les ai trouvé réussis. Pour le reste, l'animation a parfois des ratés, et surtout toute la série regorge de clichés, avec un scénario parfois terriblement américanisé ; un aspect qui ressort aussi dans les rares thèmes mémorables de cet anime. Voilà, je n'ai rien d'autres à dire de cet anime. Je l'ai regardé sans jamais y accrocher, cela passe car il ne dure que 12 épisodes mais j'ai tout de même été étonné par la vacuité de son histoire et de son univers.