Alvin et les Chipmunks : À fond la caisse - Film (2015)
Alvin et les Chipmunks : À fond la caisse - Film (2015)

Film de Walt Becker Animation, aventure et comédie 1 h 26 min 18 décembre 2015

Après une série de malentendus, Alvin, Simon et Théodore comprennent que Dave va demander sa petite amie en mariage à Miami et risque de les abandonner. Ils ont trois jours pour le retrouver et empêcher ce mariage. Ils se lancent alors dans un road trip à travers l'Amérique : aventure, musique et grosses bêtises.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Alvin et les Chipmunks : À fond la caisse torrent



Quand j'étais gamine, moi et mes frères et soeur étions totalement fans du film Alvin et les Chipmunks. Mais vraiment, vachement fans! On regardait le film tous les jours. On était complètement gagas de ces trois tamias, aux voix aigües. Et puis une suite est arrivée. J'avais pris légèrement en maturité (si, quand on a neuf ans, on est un chouïa plus mature que lorsqu'on en a sept), et je ne l'ai pas vu autant de fois. Mais j'étais toujours aussi fan, et j'ai immédiatement adoré les Chipettes. Puis, le troisième a pointé son museau, et n'ayant toujours pas d'esprit critique, je l'ai aimé tout autant que les deux premiers. Mais alors que grandissant, je commençais à m'en désintéresser, c'est là que ma soeur en est devenue encore plus fan que jamais (Au point de regarder plusieurs fois le même opus dans la même journée! Je ne plaisante pas!), qu'on aura su qu'un quatrième volet serait prévu, et que pendant environ trois ans, ma soeur ne fera que parler de cette suite!! Un mois avant sa sortie, j'étais amusée de voir que des personnes n'étaient même pas au courant qu'une suite arrivait, alors que moi pendant toutes ces années, on n'a fait que me le rabâcher dans les oreilles. Depuis que j'avais commencé à vraiment devenir cinéphile, je n'avais jamais revu un film des Chipmunks. Je commençais peu à peu à m'en moquer, sans avoir d'idées précises sur ce que j'en pensais désormais. D'autant plus que les premières bande-annonces du quatrième volet venaient d'arriver, et me donnaient l'impression que ce serait moins bien / pire que d'habitude. Je l'ai donc finalement vu... Et je crois que je peux compter ce visionnage comme un des moments les plus importants de ma vie. D'un côté, j'ai enfin compris quels étaient les véritables défauts de cette saga, qui l'empêchent d'avoir des films vraiment bons. Mais de l'autre... J'ai compris que je ne pourrai jamais ne pas aimer Alvin et les Chipmunks. J'ai passé un bon moment devant, même si de nombreux moments m'ont exaspérée. J'ai donc envie de parler de ce film, dire en quoi ce n'est pas très bon objectivement, mais pourquoi j'aime malgré tout. (Je précise que ma note est très subjective!) C'est le genre de film qui parait complètement inintéressant à critiquer... mais j'en ai envie, épisétou.

Dans cette nouvelle aventure, les Chipmunks font la connaissance de Samantha, la nouvelle copine de Dave (Claire a définitivement disparu... Pourtant, le premier film semblait vraiment vouloir la remettre avec Dave.), et de son fils Miles. Les tamias ne s'entendent pas bien avec ce cliché d'ados qu'est leur futur demi-frère. Dave part avec Samantha à Miami, laissant leurs gosses aux soins d'une mamie mal dans sa tête. Suite à un malentendu, Alvin et ses frangins croient que Dave va demander sa copine en mariage. Ce qui ferait de Miles leur demi-frère officiel (Ce qui est inacceptable! Je suis bien d'accord!). Avec l'aide de ce dernier, ils se rendent à Miami afin d'empêcher la demande.

Non, il n'est jamais question de voiture dans ce film. Le titre et l'affiche sont mensongers. Oui, même en voyant les bande-annonces, je croyais que ça se centrait sur des courses de voitures... Enfin, à part ça, que pouvons-nous dire de l'histoire? Et bien sur un point, elle s'avère extrêmement prévisible!

Franchement, les Chipmunks ne s'entendent pas bien avec Miles... mais c'est quand même avec lui qu'ils vont devoir s'entraider dans le but commun de ne jamais devenir frères! Oh-oh-oh, je ne me doute pas du tout qu'ils vont peu à peu s'attacher et se rendent compte à la fin qu'ils avaient tort depuis le départ sur le compte de tout le monde, et blablabla...

Mais bon, à part ça, il n'y a rien de trop mauvais. Ce n'est pas désagréable à suivre. Et ce quatrième opus a une très bonne qualité, dont le troisième ne peut pas se vanter: il n'est pas inutile. A travers des événements tels que

la famille qui est presque agrandie (même si Samantha et Dave ne sont pas encore mariés), ou les Chipmunks qui deviennent officiellement les enfants de Dave,

cet épisode apporte un léger neuf aux personnages. (Alors que le 3 n'apportait vraiment rien! On a Ian qui devient gentil, mais il n'apparait même pas dans cette suite, alors...)

En ce qui concerne l’humour, dans l’ensemble je dois dire que ça arrive à me faire rire. L’humour est plutôt mignon. Mais… parfois bien lourdingue, aussi. Aussi désolant que cela puisse paraitre, le film regorge d'humour pipi-caca.

Ok... On va dire que quand Simon craque, c'est... drôle, parce que... on dirait que c'est Miles qui a fait ça... Mais voir Théodore péter... c'était si indispensable?

Fort heureusement, le film n'oublie pas de mettre des petites touches émotionnelles. Mais... ce qui est dommage c'est que quand ça se veut un peu plus triste, ça ne parait jamais très naturel. J'ai toujours l'impression que le film se force en mettant des moments d'émotion.

Quand Miles parle de son père qui s'est barré, c'est vraiment le moment tire-larme pour qu'on le prenne en pitié (l'environnement de nuit accentue cela... manquerait plus qu'il pleuve.) Mais c'est tellement forcé et exagéré, que cela ne m'a pas aidé à apprécier ce personnage à l'histoire aussi déjà-vue que lui.

J'ai envie à présent de m'attaquer aux personnages. Commençons bien entendu par les Chipmunks. (Petite remarque d'ailleurs: c'est moi ou leurs textures sont moins bien faites que d'habitude?)

Honnêtement, j'aime bien Alvin. Même si sa personnalité est quand même assez clichée. Il est amusant, est un gosse insupportable, mais a tout de même bon fond. Mais ce qui est moins supportable c'est son petit côté kéké parce que c'est une star... et ça m'énerve particulièrement ça, mais j'y reviens. Simon est toujours sympathique, quoique cliché. C'est rarement de lui que viennent les gags les plus drôles, et c'est un peu le rabat-joie de service, mais il n'est pas lourd. Juste que sa célébrité ne semble absolument rien lui faire, il continue de se comporter comme le gars le plus lambda du monde. Et ça m'énerve... mais j'y reviens. Et puis, on a leur petit frère Théodore. Attention: je préviens tout de suite: on ne dit pas du mal de Théodore! Oui, c'est le cliché du petit grassouillet et adorable... mais justement il est trop meugnon! Et il est drôle. La plupart du temps.

Le faire péter, mais... pourquoi?

Mais il prend trop sa gloire comme quelque chose d'amusant... et ça m'énerve! Les Chipmunks sont des stars internationales, mais ils continuent de mener une vie paisible, et dès qu'ils voient des paparazzis, ils sont tout fiers, pensant que c'est pour eux. Leur vie de star ne les affecte en rien. Ca ressemble presque à un bon passe-temps. Au final, ils mènent une existence bien trop idyllique. Ce sont des stars, et surtout des stars heureuses. Leur métier ne les confronte jamais à quelque chose de difficile... et ça ne leur permet pas d'évoluer. Mais là où on peut applaudir le film... c'est pour rendre les Chipettes absentes pendant la grosse majorité du récit!! Youhou!!! Non, en fait, je les aimais beaucoup avant, mais avec le temps, je me suis mise à en avoir marre de devoir supporter non pas trois, mais six clichés poilus. Je les tolère en voyant le second opus, puisque leur rivalité avec les Chipmunks est le coeur du film, mais dans le troisième, elles n'ont aucune utilité. Dans cet épisode, elles ont un bon temps d'apparition: le film ayant pour sujet les liens de la famille, les Chipettes n'ont pas leur place,

mais pour les fans c'est quand même sympa de les faire venir pour la résolution finale, la seule chose auxquelles elles peuvent effectivement se rendre utiles. (Mais je n'aime pas la réaction prétentieuse de Brittany lorsqu'Alvin les remercie, elle et ses soeurs. Pour une fois qu'il lui fait preuve de gentillesse...)

Ensuite, on a Dave, le père adoptif des Chipmunks. Et il est toujours sympathique. Oui, franchement, je l'apprécie. Il n'a pas une personnalité bien extraordinaire, mais son affection envers ces tamias qu'il est contraint de se coltiner me le fait prendre en sympathie. En ce qui concerne sa nouvelle petite amie Samantha... Il n'y a que deux choses à retenir sur elle: 1) Elle est docteur. 2) Elle existe. Je ne sais pas si j'ai vraiment besoin de parler de Miles... Ce qu'il faut retenir, c'est que ce personnage est un cliché d'adolescent, tout ce que tu peux faire de plus insupportable et de moins crédible, avec un acteur jouant comme un pied enflé. Mais... si je vous disais qu'il n'est pas le pire personnage du film? Que comparé à ce personnage Miles paraît posséder une profonde complexité et un surprenant charisme? Ce personnage est... l'agent James Suggs!!! Ils se sont apparemment rendus compte que ça ne servait à rien de nous remettre Ian à chaque fois. Je ne déteste pas ce méchant dans le premier... ni dans le deuxième... mais dans le troisième il n'a pas sa place. Alors ils nous ont pondu un antagoniste, n'ayant même pas la tête de l'emploi, avec un charisme inexistant, mais surtout... d'une incroyable lourdeur en ce qui concerne l'humour. Il répète toujours la même chose, nous faisant à chaque fois comprendre qu'il appartient à la police de l'air, sur un ton loufoque qui ne me fait décrocher aucun sourire. Pendant mon visionnage, j'aurais presque versé une larme tant Ian me manquait. Pour les personnages, c'est du 50-50. Je n'arriverai jamais à ne pas aimer les trois protagonistes, malgré ce que je leur reproche, ils sont beaucoup trop mignons pour ça. Mais avec Miles et Suggs à côté, je n'irai pas dire que le film contient une très bonne galerie de personnages.

Après il y a encore un point important à aborder. Ces quatre films n'essaient pas de plaire uniquement aux tout petits n'enfants, ça ne représente pas une assez grande partie de la population mondiale. Ils tentent aussi de mettre les ados dans leur poche, dans ce qui est le coeur de la saga: les chansons. On a toujours droit à des tubes sur lesquels les jeunes s'éclatent. Et d'habitude, je dois dire que j'aime bien les chansons qu'il mettent (même si je suis très à la ramasse avec ce genre de chanson... moi je suis limitée à Ce Rêve Bleu et Je Voudrais un Bonhomme de Neige.). C'est surtout d'entendre ces chansons avec ces petites voix fluettes qui me font les apprécier. Mais j'ai moins apprécié celles de cet épisode, qui m'ont parues moins entraînantes. Et justement, le fait que ça se veuille "jeun's" m'a plus marquée que d'ordinaire, étrangement.

M'enfin, je vais m'arrêter là. Donc, il y a beaucoup à redire... mais je ne peux pas dire que j'aime pas. J'aime ces petites bestioles trognonnes, l'humour est parfois mignon (oui, parfois...), et ça tente de se montrer émouvant et pas seulement comme une avalanche de gags... Bon, ça marche moyennement, mais j'apprécie la tentative. Mais en étant objective, j'irai pas dire que c'est excellent. Tout est incroyablement cliché, et la plupart du temps, l'humour vole pas bien haut. Mais ça n'est en rien catastrophique. Et si vous aimez les animaux mignons, ça peut faire un bon petit plaisir personnel.