Kingdom Rush Frontiers (2013) - Jeu vidéo
Kingdom Rush Frontiers (2013)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Ironhide Game Studio et Ironhide S.A. Navigateur, PC, iPad et 3 autres Stratégie temps réel et action 2013

La guerre est imminente. Une frontière sauvage a été découverte, et le destin du royaume repose sur votre habileté…

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Kingdom Rush Frontiers (2013) torrent



Développé par le studio uruguayen IronHide Studios, ce tower defence séduira par une qualité très aboutie :

Les graphismes sont soignés et fourmillent de détails, d'humour et de clins d'oeils divers (star wars, stargate, alladin, assassin's creed, dota, duke nukem, Skyrim, Portal). Les univers sont travaillés, les bonnes surprises nombreuses, le bestiaire est varié et l'identification des menaces potentielles est possible d'un seul coup d'oeil. Le champ de bataille est souvent dense mais très rarement confus, et ce genre d'équilibre visuel est souvent difficile à maintenir. Les animations sont fluides et ne ralentissent pas le jeu (sur galaxy SIII) malgré un grand nombre de sprites et d'éléments à gérer. Ajoutez à cela quelques sympathiques illustrations donnant un peu de corps à un scénario peu important mais non négligé pour antant.

Son gameplay est très cohérent et exigeant. Chaque niveau demandera un repensage de vos acquis et certaines habitudes doivent être désaprises, car aucune stratégie n'est applicable à répétition : il faudra tantôt grouper ses tours en un point et miser sur leur level up, tantôt les éparpiller, tantôt se concentrer sur un type de tour particulier à un endroit/chemin précis de la carte, tantôt faire un build en début de manche pour revendre certaines tours à un moment... Les ennemis et boss demandent chacuns une stratégie spécifique. Le jeu est accessible, la difficulté croissante. La learning curve est rapide et chaque élément de gameplay (armure, armure magique, vitesse, compétences spéciales des ennemis) se verra consacrer une phase d'apprentissage où le contre correspondant sera suggéré sans être téléphoné ni donné. Dans ce jeu, rien n'est offert. D'autre part, les builds de tours (quatre types de base, deux spécialisations par type, deux ou trois sorts à niveaux par spécialisation...) nous invitent à évaluer également leurs spécialisations, où chaque achat se pense en terme d'investissement, d'efficacité (c'est le principe du tower defence, me direz-vous) : on est obligés de réfléchir, et c'est ça qui est bon . En ce sens, le jeu s'apparente plus à un puzzle game, car il n'existe bien souvent qu'une seule solution pour chaque niveau. Comprendre quel raisonnement les développeurs ont voulu de nous est une recherche qui demandera plusieurs retry par niveau, sans gâcher le plaisir car la frustration est souvent contrebalancée par la satisfaction d'avoir trouvé la bonne stratégie.

Customisation : d'un autre côté, il est possible de personnaliser son playstyle : le choix du héros, l'achat de ses compétences et le système de progression avec les étoiles spécialise assez tôt notre style de jeu. Spécialisation qui s’avérera quelquefois très pertinente, et d'autres fois beaucoup moins... jamais un tower defence ne m'aura autant forcé à penser hors de ma zone de confort et à combattre mes automatismes. Et c'est pour cela que je ne m'y ennuie pas.

Cette notion d'ennui est vraiment absente, car le jeu est designé pour ne pas laisser une seconde d'inattention au joueur. Il faut constamment gérer les sorts, les renforts, les objets bonus, les améliorations, anticiper les prochaines vagues. Mais ce n'est pas tout ! Des événements spécifiques à chaque map enrichissent le gameplay et rajoutent une touche d'action supplémentaire : tantôt, un monstre des sables viendra dévorer vos troupes trop concentrées, tantôt un bateau pirate ou un volcan tirera sur vos forces qu'il vous faudra déplacer avec réactivité, tantôt un dragon ou un boss disablera certaines tours, etc, etc. Le repositionnement des troupes est une action courante, qui peut être requise plusieurs fois par vague.

Le jeu a une grande replay value : on peut refaire chaque niveau trois fois, avec des contraintes supplémentaires invitant à le repenser. Chaque succès nous récompense avec des étoiles supplémentaires, indispensables pour envisager les maps bonus, où la difficulté extrême donnera du fil à retordre au plus aguerri des joueurs.

Le jeu est payant mais, comme on dit, "it's worth every penny of it". Quelques contenus supplémentaires peuvent être ajoutés moyennant finances (héros supplémentaires et objets bonus) mais n'handicape pas celui qui ne paye pas.

Alors, à vos smartphones, à vos tablettes : dans le métro, en voyage ou ailleurs (attention à la consommation de batterie), préférez ce jeu à un quelconque candy crush. C'est un jeu réalisé avec amour, par des joueurs pour les joueurs, et bordel, quand c'est bien, il faut le dire, non ?