Shadow Warrior (2013) - Jeu vidéo
Shadow Warrior (2013)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Flying Wild Hog et Devolver Digital PC, Mac, Linux et 2 autres FPS, action et aventure 26 septembre 2013

FPS reprenant le personnage de Lo Wang, un maître lame, dans un jeu d'action sanglant et frénétique dans un remaniement complet du jeu de 1997.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Shadow Warrior (2013) torrent



Amateurs de poésie bouchère et de littérature sanguine, bienvenue dans Shadow Warrior, le paradis des charcutiers en herbes et de la bidoche à foison. Grâce à ce titre hors du commun, votre sens artistique du carnage et de la folie furieuse va enfin pouvoir se déchaîner sur de pauvres démons aux corps regorgeant d’hémoglobine ! Bienvenue dans Shadow Warrior, un FPS défouloir débile et captivant qui se fera une joie de vous présenter une multitude de légions démoniaques qui n'attendent qu'une seule chose : avoir la chance de s’empaler sur votre Katana flambant neuf.

Vous incarnez Lo Wang, un trou du cul narcissique et irresponsable mandaté par un riche industriel Japonnais du nom de Zilla pour arraché des mains de son propriétaire légitime le Nobitsura Kage, un sabre aux propriétés surnaturelles. Malheureusement, la « transaction » ne se termine pas comme prévu et une invasion démoniaque menace le monde des mortels. Seule chance pour Lo Wang de mener à bien sa nouvelle mission de sauveur de l'Humanité : faire alliance avec un démon paria pour retrouver le sabre et atomiser les anciens dieux ainsi que leurs légions infernales.

Si Shadow Warrior est une jeu bourrin où la finesse et l’infiltration n'ont pas leurs places, les gars de chez Flying Wild Hog n'en n'ont pas pour autant délaissé la scénarisation du jeu et sa mise en scène. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Shadow Warrior est bel et bien doté d'un scénario, et non seulement il a le mérite d'exister mais en plus il se révèle loin d'être mauvais et apporte un grand nombre de rebondissements.

L'intrigue, à base de mysticisme, de trahisons et de références geek, évolue dans un univers emprunt de culture orientale et de pragmatisme occidental. Aux villes industriels et aux docks poisseux se succèdent les temples japonnais millénaires, les forets de bambous aux lapins sataniques et les régions du monde des ombres. L'univers de Shadow Warrior puise son inspiration dans un répertoire étendu de mythologies asiatiques. Ce n'est pas forcément très respectueux, c'est souvent cliché mais ça fait son boulot et cela permet aux auteurs de créer leur propre univers avec ses règles et sa cohérence.

Mais la véritable qualité de l'aspect narratif de Shadow Warrior ce sont ses dialogues ultra-référencés à vocation humoristique. Lo Wang se prend pour un vrai Chuck Norris asiatique et n'a pas sa langue dans sa poche. Irrévérencieux, arrogant et égoïste, Les facéties de Wang sont vraiment drôles et ses punchlines complètement connes font souvent mouche. De plus, Hoji, le démon qui l'accompagne, lui donne souvent la réplique sur un ton moqueur et les deux forment un couple bien assorti et particulièrement attachant.

Cependant, quand on joue à Shadow Warrior, l'histoire reste très secondaire. En effet, la principale qualité du titre réside dans son gameplay à la fois exigeant, nerveux et fun. Ici pas de chichi ni de fausses promesses : Shadow Warrior incarne à merveille l'esprit du FPS bourrin et respecte scrupuleusement la règle du génocide à grande échelle. Vous allez passer 15 heures jouissives à botter des culs avec une panoplies d'armes toutes plus meurtrières les unes que les autres. Katana , Pistolet, Mitraillette, lance-flammes, roquette, tête de démon. La variété et la réactivité des armes est exemplaire et la sensation de tir est superbement réussie.

Il n'y a qu’une seule règle dans Shadow Warrior : foncer dans le tas tête baissée !! Chaque combat vous opposera quasi-systématiquement (il y a des périodes d'accalmie) à une horde de créatures à l'intelligence limitée que vous allez devoir anéantir rapidement pour gagner le plus de points bonus possible. Si le début vous permet de vous familiariser avec les différents types d'armes, vous allez rapidement vous rendre compte que l'arme la plus efficace du jeu...c'est le Katana. Efficace au début, il s'avère tout simplement surpuissant et incontournable une fois les améliorations débloquées.

En plus d’être fun dans ses combats, Shadow Warrior à un système d'xp et d'upgrade très bon. Avec les points de Karma débloqués en tuant les ennemis et en récupérant des secrets, vous pouvez améliorer vos capacités en guérison, protection et découvrir de nouveaux pouvoirs utiles pour votre Katana...comme charger un coup circulaire quand vous êtes entouré d'ennemis. Il y a également les améliorations relatives aux armes à feu qui permettent d'améliorer leurs cadences ainsi que leur puissance et d'offrir un tir secondaire. Ces améliorations se débloques avec de l'argent qui se récupère un peu partout sur les différentes maps. Pour finir, il y a l'amélioration des pouvoirs secondaires avec les cristaux de ki...mais franchement vu la puissance un peu cheaté du Katana...on s'en fiche !!!

Si il reste agréable et procure beaucoup de plaisir, Le Gameplay n'est pourtant pas exempt de défauts. Tout d'abord le level-design manque de pêche : le jeu est extrêmement linéaire et les niveaux peinent à se renouveler sur les 15 heures que dure l'aventure. Ensuite, les améliorations sont au final peu nombreuses et les armes vraiment dignes d’intérêt sont données dès le début du jeu. Et enfin, le jeu souffre d'une terrible répétitivité. Le cheminement des niveaux est quasi-identique tout le long du soft avec des micro-puzzles, des statues à détruire pour ouvrir une porte et des ennemis classes mais peu variés.

Techniquement, le jeu n'est pas une claque visuelle : certaines textures sont baveuses, la profondeur de champ est limitée, les personnages humains sont moches et leurs mouvements rigides. En plus le jeu est mal optimisé et se permet deux-trois ralentissement un peu pénibles. En dehors de ça la gestion des couleurs est très bonne, les effets de lumière sont réussis et la direction artistique du titre sauve le tout. Au niveaux de la bande-son, les voix anglaises et les différents bruitages sont particulièrement aboutis ainsi que la musique, légèrement répétitive mais très agréable à l'écoute.

Shadow Warrior a de nombreux défauts : il est répétitif tant au niveau du design que du gameplay, il n'est pas spécialement joli graphiquement et le potentiel offert par les armes à feu reste largement inexploité. Mais, malgré tout cela, le jeu est un excellent défouloir !! Prenant, drôle, original, riche et diablement divertissant, Shadow warrior représente, à l'heure actuelle, le saint Graal pour tous les fanatiques de FPS sans prise de tête où l'on distribue les patates comme si c'était jour de foire.

Un excellent exutoire et un remède imparable contre la monotonie !!

Un coup de cœur !