Guilty Gear Xrd Sign (2015) - Jeu vidéo
Guilty Gear Xrd Sign (2015)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Arc System Works et SEGA Arcade, PlayStation 4, PlayStation 3 et PC Combat et action 20 février 2014

Ce jeu de combat est un nouvel opus de Guilty Gear.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Guilty Gear Xrd Sign (2015) torrent



Guilty Gear Xrd Sign constitue le premier opus de la série sur consoles nouvelle génération et opère un changement esthétique radical en passant de la pure 2D à de la 2,5D. Parler en détail de cette série de jeux de baston qui est très chère à mes yeux serait peut-être un peu long et fastidieux, mais il faut bien que je replace un peu le contexte avant d'attaquer la review de cette nouvelle version :p.

Bon, il faut avant tout parler d'un homme je pense un peu méconnu par chez nous mais que je placerai sans problème comme l'égal d'un Hideo Kojima ou d'un Shigeru Miyamoto, il s'agit de Daisuke Ishiwatari. Ce dernier est donc le créateur des deux séries de jeux de baston BlazBlue et Guilty Gear. Et quand je dis créateur, je dis qu'il est le compositeur de toutes les musiques, le chara-designer de tous les persos et de leur background, et le scénariste des deux séries ; et quand on connaît l'importance de ces trois éléments dans les deux séries, on ne peut que s'incliner :p.

Je ne m'étendrai pas trop sur le système de combat, qui est assez nerveux et instinctif, tout en étant d'une belle complexité lorsque l'on commence à bien jouer. Le passage à la 3D (qui ne concerne finalement que la modélisation des protagonistes) de cet épisode Xrd ne change rien aux mécaniques des précédents opus, et on prend toujours un malin plaisir à sortir les combos les plus efficaces. L'animation est parfaite et le chara-design est encore une fois un bonheur pour peu qu'on soit réceptif au style un peu post-apo fantasy.

Mais la force de la série et de cet épisode réside encore une fois dans l'ambiance que dégage le titre et dans sa réalisation. En fait, chaque élément de game-design participe à l'ensemble et forme un tout d'une cohérence rare pour un jeu de baston. La musique tout d'abord apporte une ambiance très rock et métal au titre, raccordant avec l'univers post-apo, tout en apportant de temps en temps un peu de douceur et d'émotions avec de la J-pop de qualité :p. Les protagonistes aussi ont chacun leurs nuances musicales (ce qui se sent jusque dans l'appellation de leurs attaques spéciales comme de multiples références au monde de la musique), voire les intègrent carrément à leur manière de se battre (typiquement I-NO). Bref, c'est hyper rythmé et entraînant, et ça rend les combats d'autant plus jouissifs.

L'autre grande force de la série est sans aucun doute son scénario et la profondeur de ses protagonistes, qui se révèlent d'une qualité et d'une complexité jamais égalés dans un jeu de baston (sauf peut-être par BlazBlue). On est loin du simple tournoi d'art martiaux d'un Street Fighter ! Ici, on parle de magie, de création génétique, de multivers, de manipulations spatiales et temporelles, le tout couplé avec des notions de politique, de société, de recherche de soi, j'en passe et des meilleurs. On peut très bien se contenter de jouer au jeu uniquement pour sa partie baston, essayer de comprendre et de saisir l'ensemble du scénario d'un Guilty Gear a toujours quelque chose de fascinant.

Voilà pour le topo sur la série :p. Maintenant, en ce qui concerne cet opus Xrd, il y a quelques spécificités à connaître. On a déjà parlé de l'aspect graphique qui pourra en choquer certains, on s'habitue en fait très vite. Niveau modes de jeu, on retrouve tous les modes immanquables du genre (versus, arcade, défis, ...), avec en plus un versus online appréciable, un mode "M.O.M." particulièrement chronophage avec quelques notions de RPG, et surtout un mode story sur lequel je reste sceptique. Ce mode story est en effet indispensable pour tous les fans de la série, car c'est (à ma connaissance) la première fois que la timeline complète est présentée et que le scénario est expliqué dans son ensemble ! Par contre, ce mode story est en réalité un visual novel de près de 3h dans lequel vous ne trouverez absolument AUCUN combat ni la moindre petite interaction... ce qui est diablement frustrant pendant les moments d'action.

Bref, ce Guilty Gear Xrd Sign est un excellent opus, pour peu qu'on adhère à l'ambiance et qu'on ait la patience de regarder le mode story jusqu'au bout. Seul ombre au tableau, le contenu un peu maigre malgré le mode M.O.M. et le roaster également un peu léger (il manque les anciens persos qui ont été évincés par le scénario).

[EDIT décembre 2015]

Je rajoute juste un petit coup de gueule pour les développeurs et éditeurs du jeu, cela n'aura aucun impact sur eux mais ça me défoulera :p. Le problème est très simple et se répète inlassablement avec tous les jeux de Arc System Works : il y a un décalage de 6 à 12 mois entre la sortie de leurs jeux au Japon et en Europe. Vous allez me dire qu'on s'en fout, sauf que pas vraiment puisque Arc System Works a aussi pris la fâcheuse habitude de sortir des versions " " de chaque épisode et des DLC monstrueusement cher et à la limite du politiquement correct. Et en général, ces versions sortent au Japon lorsque la version normale arrive chez nous ; ce qui fait qu'on est toujours en train de se dire : " bon j'attends la version ou je prends la normale ? Mais si je fais ça j'aurai pas les DLC qui sont compris dans la version ! ". En conclusion : on dépense de l'argent pour un produit qui paraît comme déjà dépassé.

Mais bon, au vu de la qualité des jeux, les fans de Guilty Gear et de Blazblue ont appris à vivre avec ce décalage. Concernant Guilty Gear Xrd Sign, on atteint un tout autre niveau. En effet, nous pauvres européens n'avons même pas encore eu le droit aux DLC de la version normale ni à la mise à jour du jeu ! Or c'est cette mise à jour qui donne accès aux DLC et qui rééquilibre les persos ; ne pas l'avoir empêche également de jouer en ligne avec des américains ou des japonais (aux US tout était disponible juste après le lancement du jeu). On se retrouve donc avec une version obsolète du jeu, et dans la vaine attente que Arc System Works daigne se préoccuper de nous (pas de nouvelles de leur part depuis août). Bref, je m'arrêterai là. C'est pas la fin du monde non plus, mais c'est quand même putain de frustrant. Alors sérieusement Messieurs de chez Arc System Works, sortez-vous les doigts du fion, parce que même avec cette merde, y'a quand même des gens cons qui veulent acheter vos DLC (genre moi :p).

[EDIT novembre 2016]

Bon, à priori il n'y a pas eu de patch (ou alors il s'est téléchargé tellement vite que je ne l'ai pas vu), mais les DLC sont arrivés ! Alors l'édition Revelator est déjà sorti et les deux persos supplémentaires sont super chers, mais c'est déjà ça !