Metro: Last Light Redux (2014) - Jeu vidéo
Metro: Last Light Redux (2014)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de 4A Games et Deep Silver Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et 2 autres FPS 28 août 2014

Metro : Last Light Redux sur PC est un remake du jeu original de 2013. Il utilise un nouveau moteur graphique et apporte divers ajustements de gameplay.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Metro: Last Light Redux (2014) torrent



J'ai fini le jeu en mode "Ranger" ou "Survie" ou "Hardcore Bad'ass Motherf*cker Wecome To Hell". Bref en difficulté la plus dure proposée par le jeu. Si c'est réellement "the way it was ment to be play", comme la pub pour le DLC du jeu original le vantait, alors Metro Last Light serait un mauvais jeu. Pas étron, pas une daube insondable, mais un jeu à la médiocrité bien apparente. La raison à cela est le réglage de cette difficulté absolument misérable. Nombre de séquences sont basées soit sur un script qui se déroule avec le temps, soit sur un script qui se déroule en fonction d'un nombre d'ennemis mis à terre. Il se trouve que le jeu conserve la mécanique (plutôt bonne à la base) de masque à gaz de 2033 qui consiste à devoir trouver des filtres pour son masque au risque de finir étouffé. Quand on se retrouve dans des séquences où l'on doit battre un boss ou attendre qu'un PNJ fasse quelque chose (qu'il fait évidemment en prenant bien son temps le salaud) et qu'on a pas de masque, et que la sauvegarde automatique la plus pourrave de l'histoire des sauvegarde automatique a décidé qu'on ne reviendrait pas en arrière pour trouver un autre filtre, on se retrouve à mourir en boucle en espérant que la fois d'après, on arrivera dans une cutscene avant de crever comme un chien.

Même si on met de côté cette difficulté qui m'a donné trois des moments les plus ridiculement difficiles que j'ai pu jouer de toute ma vie (genre à côté de l'épilogue dans l'avion de Modern Warfare en mode vétéran) le jeu souffre aussi de son manque de souplesse, notamment sur console où le mapping des touches est exécrable. Pour changer d'objet de lancer par exemple, il faut sortir son journal...évidemment en plein combat, c'est un coup à se prendre une tatane dans la tête et comme certains ennemis ont un dps surréaliste en difficulté maximum, c'est un peu un problème. J'ajouterais que les règles de l'infiltration n'ont strictement aucun sens. Certains ennemis se font tuer en un coup si on est pas visible, mais quand on est repéré, ça leur chatouille vaguement la peau. Certains séquences sont abusivement chargées en méchants alors que le level-design n'aide pas trop à passer au travers sans se faire repérer. Bref il y a des choses à revoir.

Pourtant le jeu n'est pas dénué de qualités. La DA est toujours superbe et transpire la joie de vivre. Les décors sont magnifiques,notamment et évidemment en extérieur; la partie finale qui nous fait traverser Moscou avec les reste du Kremlin est un régal. En plus le jeu en version next-gen/PC est splendide techniquement et les effets sur le masque notamment apporte un cachet assez fou. Le jeu a un certain sens de la mise en scène à la première personne et de nombreuses séquences sont bien foutues en terme d'effets narratif (malgré de vrais souci de répétition comme le coup du méchant qui s'échappe de justesse vingt fois). Tout n'est pas à jeté non plus en terme de gameplay et quelques passages sont réellement plaisants à jouer et laisse un peu de largeur au joueur pour s'amuser.

Au global, j'utilise un droit réserve ici. Si je devais juger le jeu seulement sur son mode de difficulté maximum, il ne passerait pas la moyenne et je ne le recommanderais jamais au vu la frustration incommensurable qu'il m'a provoqué à de nombreuses reprise. Le jeu n'a rien compris à la vraie difficulté et ce en partie à cause d'un système de sauvegarde nul à chier. Zéro excuse de ce côté là. Cependant, il est assez aisé de voir que c'est un FPS fait quand même avec amour et un certain talent. Pas un talent incroyable du côté du gameplay, mais une base relativement solide à laquelle il manque plus de mouvements (sérieux le nombre de fois où on se fait OS parce que le personnage ne peut pas s'allonger derrière un muret ou parce qu'on arrive pas à enjamber un objet) et un meilleure maitrise de l'espace et de l'emplacement des ennemis. C'est un jeu assez généreux et à l'ambiance réussie.

Au prix qu'il coûte pourquoi pas. Mais restez le plus loin possible de ce mode de difficulté maximum. C'est la mort de votre joie de jouer. Vous êtes prévenus.