Tower of Guns - Jeu vidéo
Tower of Guns  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Terrible Posture Games Xbox One, Mac, Linux et 3 autres FPS, rogue-like et action 4 mars 2014

Tower of Guns est un FPS se déroulant dans un tour remplie de nombreuses armes. Le joueur doit monter dans cette tour générée aléatoirement.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Tower of Guns torrent



Tower Of Guns, c’est un jeu cool. Tower Of Guns, c’est super dur aussi.

Le concept est simple : C’est un FPS à la 1ère personne, dans lequel on a un plotline aléatoire (Ca peut aller du livreur de pizza, jusqu’à l’agent du FBI infiltré. Mention spéciale pour le scénario où on joue un Bro qui cherche son Bro). On se retrouve alors avec une arme parmi les 8 existantes, même si on en a qu’une ou deux au début. Le but est d’aller en haut de la Tower Of Guns. C’est faisable en 1h, mais vous y arriverez pas du premier coup. Le jeu est super dur. On se retrouve là avec un mélange entre Borderlands, de par le coté FPS au design comics, et à la chiée d’ennemis qui nous attendent, et Binding Of Isaac, du coté des salles aléatoires, des boss, et des items qu’on peut chopper un peu partout. Les musiques du jeu sont au final assez moyennes, et relativement oubliables. Les graphismes, eux, se rapprochent de Borderlands mais ont une définition un peu plus pauvre. Dans l’ambiance générale, faut aimer le coté mécanique/salle des machines un peu Steampunk. Les décors sont variés de niveau à niveau, mais sont tous très mécaniques, dans le style d’une vieille usine. Le gameplay quant à lui fait très « Quake-like », très nerveux et rapide, mais aussi exigeant.

Le concept est somme toutes assez simple : On entre, et on défouraille tout ce qu’on trouve dans la salle. C’est très nerveux, pour deux raisons : La première, c’est qu’on est hyper rapide (à la limite de se croire sous speed), et qu’on a tendance à se croire dans un danmaku. Les tas d’ennemis et d’obus pimentent le jeu, et le rendent difficile. Déjà, y a une floppée d’ennemis dans la plupart des salles, dont certains qui tirent des projectiles. Certains sont d’ailleurs parfois cachés, ce qui ne facilite pas le clean de la salle, et peut faire perdre de précieux PV de manière intempestive. Ah et, tant qu’on parle de perte de PV, on perd de l’XP en même temps, donc l’arme perd en puissance quand on se fait frapper. Le jeu est de cette manière très punitif, car il faut faire très attention à ce qu’on fait, même dans le choix de nos drops : Certains peuvent baisser la difficulté mais d’autres peuvent la faire augmenter, et ainsi réduire votre espérance de vie de manière drastique. Pour vous dire mon score personnel, je suis allé jusqu’au 4è stage, mais qu’au bout de 15 morts. Donc c’est…Difficile. On passera aussi le semblant de choix moral que constituent les Hugbots. Les boss, quant à eux, relèvent aussi de leur difficulté spécifique, et on aura vite fait de mourir sur un boss, qui, malheureusement, ne lootera pas proportionnellement à sa difficulté. La chance a, encore une fois, un gros impact. On peut très bien tuer un boss, et finir avec un badge qui augmente la difficulté. Bref, c’est un petit jeu sympa, auquel on passera une dizaine d’heures, voire plus, avant de s’en lasser. Le gameplay est très bon mais le jeu a un petit gout de faux-fini qu’on ne retrouve pas dans certains jeux indé de cet acabit. L’aléatoire est bon, mais on se lassera quand même vite de frapper des tourelles à longueur de temps. Je le conseille quand même, ne serait-ce que pour avoir un jeu qui propose du challenge.