Danganronpa V3 : Killing Harmony (2017) - Jeu vidéo
Danganronpa V3 : Killing Harmony (2017)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Kazutaka Kodaka, Spike Chunsoft et NIS America PlayStation 4, PS Vita et PC Visual Novel 26 septembre 2017

Un nouveau casting de 16 personnages se retrouve enlevé et séquestré dans une école. À l'intérieur, certains vont tuer, certains vont mourir, et certains seront punis. Ce sera à vous d'enquêter sur ces meurtres et de condamner à mort vos nouveaux amis.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Danganronpa V3 : Killing Harmony (2017) torrent



*Danganronpa 0, Danganronpa 1 & 2, le spin-off Ultra Despair Girls, l'anime Danganronpa 3, le manga "Killer Killer", pas de doutes, la série possède un background solide, et pour les fans dans mon genre, impossible de ne pas avoir peur des prises de décisions avant la sortie du titre. Le moins que je puisse dire, c'est que je l'attendais sûrement bon, mais pas quitte a être l'épisode le plus marquant de la série, oui, rien que ça.

Avant toutes choses, un point a préciser : Danganronpa V3 est BIEN la suite de Danganronpa 1/2/3. Je le précise de suite, car la "team Danganronpa" semblait sous-entendre l'inverse et "Une nouvelle direction pour la série", mais il n'en reste pas moins indispensable d'avoir fait Danganronpa 1&2 pour bien comprendre V3 et ses enjeux.

Les références humoristiques, scénaristiques, en passant par son intro, vous serez COMPLÉTEMENT perdu dans le monde de V3 sans connaître les épisodes précédents. Et la difficulté a clairement été pensé pour les habitués. Voilà, un point a mettre au clair directement pour éviter d'être paumé. (Et puis raté les deux premiers serait un crime.)

Parlons maintenant du jeu en lui même: Difficile de ne pas remarquer dès le début que le rythme du jeu est bien mieux maitrisé que par le passé. Il se situe pile poil entre l'épilogue un peu court de l'épisode 1 et celui un peu long de l'épisode 2. Un juste équilibre qui nous laisse le temps de faire connaissance avec notre héroïne, nos camarades d'infortunes et les tranches de rires apportée par Monokuma et ses nouveaux enfants (!) entre humour noir, références hilarantes a toutes les sauces, confusion totale de la situation et méchanceté sans fillets, aucun doutes, Monokuma reviens TRÈS en forme.

On comprend vite et mieux pourquoi Kodaka passe a autre chose, déjà, a propos de cet opus, "Il ne pouvais pas faire mieux que V3". de son avis de créateur. Et le bougre a tout donné pour le coup final et n'hésite pas a faire de la dérision sur "les suites de trop". Un humour grinçant et efficace, et si c'est loin d'être la première fois qu'il s'adresse aux joueurs via Monokuma (Notamment dans les Monokuma theaters) c'est la première fois qu'on ressent autant de sincérité dans ses propos. Mais c'est un autre débat et une autre facette du jeu.

Revenons a nos moutons et donc a l'histoire de cet opus ; Vous pensez que votre théorie est bonne? Une autre arrive a la vitesse de la lumière. Et ce, pendant tout le jeu. Vous faire tourner en bourrique avec un scenario EXTRÊMEMENT bien ficelé, la régle d'or ici. Il n'y rien de plus jubilatoire que de continuer encore et toujours a avancer a la recherche d'une vérité qui nous dépasse en tout points. Une vérité qui ne sera pas atteignable sans cadavres a découvrir, avant de lancer Kaede dans le fameux tribunal mortel de la série après les phases de recherches d'indices. A elle et ses compagnons de faire la lumière sur les macabres évènements, entre le mensonge et la vérité, l'espoir et le désespoir.

Autre point très important : Les trials. Complétement fou. Le système se renouvelle doucement sans bousculer les codes de la série (Heureusement c'est pas ce qu'on lui demande.) mais les nouveautés comme la possibilité de mentir apportent un vent de fraîcheur a un système déjà bien rodé. D'ailleurs cet épisode bénéficie d'une traduction française de très bonne qualité (Il y a bien 2/3 coquilles ici et là mais franchement, pas de quoi fouetter un chat. Et vu la quantité de texte et la complexité des trials, ça se refuse pas. D'autant que la VF est très fidèle a la version originale, ce qui n'est pas du tout le cas de la VA qui dénature même les personnages, arg ! Donc voix jap sous titre français, le combos parfait.)

Si je vous balance "2-5" au niveau des trials et que vous êtes un minimum fan de la saga, vous savez surement de quoi je parle non? Et bien ici, les meurtres n'ont jamais été aussi travaillés et font preuve d'une inventivitée incroyable pour se rapprocher de cette sensation de trials hors-normes. Impossible de rester de marbre devant tant d'intelligence et devant l'ingéniosité de la mise en scène. Bref, difficile ici aussi de ne pas remarquer les efforts des développeurs pour nous laisser sur le cul.

Le casting est très très plaisant lui aussi. Tout le monde a sa place, tout les personnages intrigues et aucuns ne sera mis de coté et leur Background ne laisse jamais indifférent. Bref, c'est encore et toujours du bon boulot, les tronches et caractères inoubliables ne manque pas et tout le monde y trouvera forcément son compte. Nishishishi...!

Comme je n'ose rien spoiler pour votre bien, je regrette de ne pas pouvoir faire une plus grande critique tellement j'aimerai pouvoir entrer dans les détails pour vous expliquer a quel point ce V3 possède trop de qualités pour pouvoir ne serait-ce que lui retirer un point a ma note finale.

Jamais un Danganronpa n'a été aussi loin dans le désespoir, au point même de m'anéantir complétement dans ses climax les plus dingues (Et il n'en manque pas.) et dans son final absolument fou qui restera dans toutes les mémoires a ne pas en douter. (et risque de vous empêcher de dormir. Ou crier au génie. Ou hurler comme un cinglé. Ou les trois?)

Ce V3 est un véritable bijoux, dernier cadeau de son créateur qui a contre cœur décide de partir sur d'autres projets, nous laissant avec beaucoup a porter sur nos épaules, mais pas avant les applaudissements de fin. Car si cet épisode est particulièrement violent envers les joueurs, nous secouant sans cesse dans un doute interminable, jamais un Danganronpa n'aura été aussi fidèle a ses deux thèmes.

Maintenant, le véritable désespoir est de devoir vivre en attendant une éventuelle suite géré par une autre équipe de chez Spike Chunsoft, peut-être. Upupupu !