Suzuka - Anime (2005)
Suzuka - Anime (2005)

Anime de Kōji Seo et Studio Comet Animation 1 saison (terminée) TV Tokyo 30 min 7 juillet 2005

Yamato vient à peine d'arriver à Tokyo à quelques jours de la rentrée. Comme il passe devant son futur lycée, il voit une jeune fille qu'il trouve incroyablement belle, en train de faire du saut en hauteur. C'est Suzuka. Yamato arrive ensuite chez sa tante. Elle tient une résidence réservée aux femmes et un bain public. Yamato logera exceptionnellement dans un des studios de la résidence et travaillera à l'entretien et au nettoyage des bains pour gagner un peu d'argent de poche. Il fera la connaissance de deux pensionnaires dévergondée, et découvrira que Suzuka loge dans le studio attenant au sien. Mais tout de suite, leur relation tourne aux malentendus et à la dispute.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie Suzuka torrent



Suzuka est la série qui m'a vraiment fait découvrir le Shojo. Dans mes jeunes années j'avais bien sûr comme tout le monde regardé différentes séries du style grâce à Dorothée et son club, mais je ne connaissais alors pas la dénomination de ce genre. Dans mon esprit c'était quelque chose exclusivement réservé aux filles, mais je me suis rapidement rendu compte que non.

Ce sentiment vient sûrement en premier lieu du personnage principal, un garçon. L'attachement au personnage en est grandement facilité. De plus, si cet anime est principalement un Shojo, il s'agit également d'une comédie traitant de sport.

L'athlétisme, sport très rare dans le manga (une première me concernant) est en effet au cœur de la série. Yamato, pour se rapprocher de la « douce » Suzuka, va en effet intégrer le club de son lycée et va se découvrir des qualités pour le sprint. On suit alors avec plaisir ses progrès sportif et amoureux.

Le ton de la série est également résolument léger. Ce n'est pas que bisounours, petits cœurs et compagnie. Les personnages sont tous sympathiques. En particulier, concernant les personnages principaux, Yamato est un peu un souffre douleur. Il va subir les colères de Suzuka, au caractère de cochon et aux réactions imprévisibles, ainsi que les entraînements spartiates du président du club d'athlétisme.

Tout n'est pas non plus parfait. On retrouve un triangle amoureux, caractéristique récurrente du genre, mais qui est de mon point de vue un peu casse pied et niais. De même, Yamato est parfois un peu tête à claques, mais il a heureusement des sursauts de charisme.

Concernant le graphisme et l'animation, c'est simple, pas exceptionnel, mais efficace. La musique colle à l'ambiance, tantôt mélancolique, ou rythmée en fonction des phases de romance, de comédie ou de sport.

A noter que l'anime n'adapte qu'une partie du manga. La relation entre les deux tourtereaux progresse beaucoup dans la suite de la version papier. Il y a des hauts, des bas, une traversée du désert, mais la fin est étonnante pour ce genre de manga, où tout est en général très fleur bleue. Elle ne m'a pas pleinement satisfaite tant certaines convictions politiques/religieuses ressortent, mais l'évolution globale des personnages est en revanche intéressante.