Vaillante - Long-métrage d'animation (2022)
Vaillante - Long-métrage d'animation (2022)

Long-métrage d'animation de Laurent Zeitoun et Theodore Ty Aventure, comédie, jeunesse 2 février 2022 (France)

Depuis qu'elle est enfant, Georgia Nolan n’a qu’un seul rêve : devenir pompier, comme son père autrefois. Hélas, à New York en 1932, les femmes n’ont pas le droit d'exercer cette profession. Quand les pompiers de la ville disparaissent un-à-un dans de mystérieux feux réduisant les théâtres de Broadway en cendres, Georgia y voit une occasion en or : elle se déguise en "Joe", un jeune-homme maladroit, et intègre l’équipe de pompiers improvisés en charge d’arrêter le pyromane. Georgia devra à tout prix préserver sa fausse identité, d'autant que son père sera en charge de cette enquête à haut risque.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Vaillante torrent



Il y a des films qui ont su convaincre d'une maitrise technique et d'un réel potentiel malgré un résultat parfois assez aléatoire. C'est notamment le cas de Ballerina que je trouvais intéressant dans son univers et dans son animation, mais pas dans son exécution où le scénario déjà vu un film déjà bien handicapé par un choix de chanson qui enfermait le film dans une ambiance de film Barbie assez mal vu. Cependant avec les années j'ai pu revoir ma copie et apprécier la dynamique et la fraicheur de l'animation qui rendait le film à part et très intriguant. Du coup j'avais plutôt hâte de voir le prochain film qu'allait sortir de cette production franco-québécoise. C'est ainsi que j'ai été amené à voir Vaillante et c'est un très bon film. On retrouve l'esthétique assez réaliste et terreuse que l'on avait déjà dans Ballerina. A chaque fois que l'on a un plan un peu rapproché sur un objet ou sur la peau d'un personnage, on a cette texture âpre, presque granuleuse presque sale qui donne un sentiment de sec et de concret qui fonctionne et donne un vrai cachet au film. Tout le film est très beau dans son ensemble. On peut regretter certaines scènes en extérieur où la lumière un peu crépusculaire soit un peu trop orange/jaune et donne un aspect artificiel qui fait tâche sur certaines scènes. Mise à part ça le film respire d'une jeunesse et d'une fraicheur qui fait du bien et qui capte l'attention. Tout le film joue sur ses musiques d'ambiance et ses thèmes musicaux pour créer un rythme et une dynamique qui, lié à l'image, crée une énergie qui porte tout le film. La scène d'intro est extrêmement bien dans ce style là avec ce jeu avec les percutions dès que la jeune héroïne part en camion jouer avec son chien, ou encore lors des scènes d'action et de tension, le film sait extrêmement bien retranscrire l'atmosphère d'une scène et les sentiments à travers la musique et l'ambiance sonore. Enfin le film expérimente et tente beaucoup de chose dans des scènes en vu subjective, ou même au niveau de ses lumières. Les pompiers interviennent dans des incendies où le feu est violet, pourpre, avec des teintes de bleu par moment, et lorsque l'on rentre en immersion dans la peau d'un pompier et que l'on circule dans des couloirs éclairé en rouge et remplit de fumée mauve, on obtient des ambiances et des esthétiques très angoissante qui rappellerait presque l'esthétique du giallo dans sa volonté d'utiliser des couleurs saturé et jouer avec les angoisses des personnages à travers les jeux de couleur. C'est frais et cela rend superbement bien. On sent une véritable maturité dans la réalisation qui se concrétise dans l'écriture et le scénario. On retrouve des thématiques proches de Ballerina, mais tout est pris dans un autre prisme pour que l'on ne se dise pas que c'est exactement le même film. L'intrigue est serte un peu simple et les retournement de situation parfois un peu clichés, mais le film sait planer le doute de manière maligne, même si cela peut être mal-honnête à certains instants. Pour les enfants, le suspense reste entier et n'importe qui peut être le pyromane, et pour les adultes, même pour les plus aguerries, le doute persiste entre deux personnages. Même si la surprise du plot twist marche à moitié car le méchant était repérable dès sa première apparition à l'écran, le doute persiste car le film, à travers certains éléments scénaristiques, ne donne pas toutes les clefs et joue à mentir au spectateur. On a des moments où le film crée volontairement des paradoxes et des invraisemblances scénaristiques afin de faire planer le doute sur qui est le méchant, et cela marche sans que l'on soit déranger par le fait qu'il y ait une incohérence. A travers cette volonté de faire volontairement des erreurs pour maintenir le suspense le plus longtemps possible, le film affirme sa volonté de vouloir plaire et faire passer un bon moment pour l'enfant mais aussi pour l'adulte qui regarde le film. Contrairement à un film qui essayerai de cacher une invraisemblance de scénario en la passant sous le tapis et ne pas respecter le spectateur, ici on crée volontairement une incohérence pour aller jusqu'au bout de son propos sur la vérité et le mensonge, et ça fonctionne admirablement bien. On a un personnage qui souhaite devenir ce qu'elle a toujours rêvé d'être, c'est en étant faux qu'elle va essayer d'imposer sa volonté, c'est en étant dans le faux qu'elle découvre vraiment qui elle est, et pour ceux qui ont vu le film, c'est en étant dans le faux qu'elle va pouvoir exposer au grand jour ce qui est vrai et ce qui est faux. Tout le film se repose sur cela, alors voir le film nous mentir et aller dans le faux pour maintenir la beauté de son récit est logique et devient bien vu. Cette prise de risque brise toutes les barrières que le spectateur pouvait avoir au début du film, remet en question toutes ces certitudes, et à ce moment là, le film se permet des choses rarement vu dans le cinéma grand public actuellement qui prennent une dimension autre que l'on aurait pas eut ailleurs. Être pompier n'est pas un métier facile car c'est un métier dangereux qui peut nous détruire physiquement et moralement car le pompier est confronter à des drames où des personnes meurent, parfois de manière horrible. Le film sait parler de ça et sait mettre en scène cela à travers des scènes étonnamment violente et forte à l'image qu'on ne voit plus trop aujourd'hui. C'est un très bon film, animé de très bonnes intentions qui transparaissent à l'écran, et on passe un très bon moment. Mais il y a un soucis, c'est qu'on a un sérieux problème de ton dans l'écriture et surtout dans les dialogues. Le film s'adresse à tous les publics. On a des scènes et certains niveau de lecture qui sont purement pour adulte. Cependant le film, par manque d'assurance ou par volonté quasi obsessionnelle de grand studio, veut rendre pour enfant à outrance. Dans cette logique, on a la présence d'Elie Semoun dans le film qui double deux personnages qui ont pour fonction de l'un détendre l'atmosphère, l'autre avoir un propos progressif sur l'acceptation. Si le vendeur de cornichon est très bien et Elie Semoun arrive assez subtilement à doubler le personnage sans trop dépeindre sur le personnage à la manière d'un Jamel Debouze, le policier efféminé se retrouve totalement dé-servi par un Elie Semoun qui ne sait pas jouer de manière dramatique avec une voix aigu. On peut reprocher au policier d'avoir une voix aigu, mais c'est surtout l'interprétation qui pèche et ne sait pas être assez sérieux pour être crédible. Mais le pire reste les dialogues qui sont le plus gros point noir du film et qui détruisent parfois tout une parti du film. Vu que le film parle pour les enfants, le film veut sur-expliquer et être insistant à chaque répliques. Ce qui donne des scènes parfois lourdes et gênante où les personnages doivent expliquer à haute voix ce qu'ils font, ou de dire texto le sous texte d'une scène au lieu d'écrire des dialogues un peu plus fins et subtiles pouvant dire la même chose. C'est affreusement dommage car le film est très bon et est un des meilleurs films d'animation grand public français de ces dernières années. Surement que les producteurs de M6 ont trop influencé, que Laurent Zeitoun a imposer une version plus aseptisé et moins ambitieuse, et n'a pas laissé pleinement la carte blanche à Théodore Ty. En tout cas c'est un film qui confirme les bonnes impressions de Ballerina et qui donne de bons présage pour la suite.

14,5/20

Faites vous un avis constructif et n’hésitez pas à le partager. De mon côté je le respecterai s'il est en désaccord avec le miens mais je le respecterai encore plus si vous de vôtre côté vous respectez mon avis.