Mortal Kombat Legends : Battle of the Realms - Long-métrage d'animation (2021)
Mortal Kombat Legends : Battle of the Realms - Long-métrage d'animation (2021)

Le film fait suite à "Mortal Kombat Legends : Scorpion's Revenge", où les héros sont attaqués par Shao Kahn, ce qui oblige "Raiden et son groupe de guerriers à s'affronter dans un ultime Mortal Kombat qui déterminera le sort des royaumes". Cela oblige les héros à se rendre dans le monde extérieur pour défendre le royaume de la Terre, tandis que Scorpion part à la recherche du Kamidogu (une relique mystique fabriquée par les puissants Dieux Anciens) avant qu'il ne soit utilisé pour ramener le mystérieux Être Unique, qui détruirait l'univers.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Mortal Kombat Legends : Battle of the Realms torrent



Mortal Kombat est, même encore aujourd’hui, une des sagas de jeux-vidéos de combat les plus marquantes qui existent. En 2020, un film d’animation de Mortal Kombat centré sur Scorpion mais qui nous faisait nous intéresser aux autres participants du tournoi était sorti. Ce film d’animation était plutôt pas mal mais il n’était pas un grand long-métrage à retenir à tout prix. En août 2021, sa suite arrive et décide cette fois de se concentrer sur Liu Kang et de faire de Scorpion un personnage secondaire. Peut-on dire qu’ils ont réussi à faire une bonne suite ? Disons que ce long-métrage est au niveau du premier opus, il a des bonnes choses mais il a aussi quelques problèmes dont il faut parler.nnPositif Liu Kang est l’élu du Mortal Kombat que Raiden entraîne depuis sa naissance afin de le préparer à tuer le grand Shao Kahn et sauver les mondes. C’est un élu qui se pose pas mal de questions sur qui il est et sur ce qu’est son rôle dans ce tournoi, surtout quand il y voit ses amis mourir pendant ce tournoi. Un personnage principal assez discret mais qui est le héros sur qui tout repose nRaiden est le dieu du tonnerre et le protecteur du royaume Terre. Il a décidé de sacrifier ses pouvoirs de dieu afin de pouvoir participer à ce nouveau Mortal Kombat et mieux protéger Liu Kang. C’est un personnage assez attachant dans ses intentions, il veille sur la sécurité de la Terre mais aussi sur une personne qu’il voit comme son fils pour l’avoir élevé comme tel.nScorpion est un combattant vengeur qui fuit Shinnok afin de pouvoir protéger le monde de ce qu’il pourrait provoquer. Après sa rédemption dans le précédent opus, c’est intéressant de voir qu’il essaye de ne pas aggraver les choses cette fois.nSub-Zero est un nouveau combattant qui vient d’enfiler le costume et il est déterminé à venger la mort de son grand-frère, l’ancien Sub-Zero, afin de pouvoir se sentir plus apaisé et réparer son honneur. Un personnage avec des motivations compréhensibles quand on se met à sa place.nLes autres sont toujours là pour aider lorsque c’est nécessaire, rien de plus.nShao Kahn (Marc Bretonnière) est le souverain de l’Outre-Monde et il veut s’emparer du royaume Terre à tout prix avec un ultime Mortal Kombat où il serait le dernier combattant. C’est un seigneur détestable mais un méchant qui fonctionne bien contre nos personnages principaux.nShang Tsung est un disciple de Shao Kahn et il est déterminé à se venger de l’affront que Liu Kang lui a fait subir lors de son dernier tournoi. Ce qui le rend intéressant, ce sont surtout ses pouvoirs de copie et de possession qui le rendent extrêmement dangereux. Sinon, c’est un sadique qui cherche à se venger du seul homme qui l’ai battu, une raison compréhensible.nKitana est la fille de Shao Kahn mais elle hésite beaucoup sur le camp à choisir depuis que Liu Kang lui a offert la possibilité de changer de camp. C’est une femme qui hésite beaucoup sur la voie à suivre et on est intrigué par le camp qu’elle va choisir et pourquoi.nAlors que le royaume Terre et le royaume de l’Outre-Monde se livrent une guerre permanente sur terre depuis le dernier Mortal Kombat, Raiden et Shao Kahn partent voir les dieux pour leur proposer un ultime tournoi où tout se réglerait par celui-ci. Ceux-ci acceptent et le tournoi ultime entre les deux royaumes commencent mais qui gagnera le tournoi ? Une histoire principale qui se tient assez bien ici.nQuelques relations arrivent à se créer dans ce long-métrage. Que ce soit la relation père-fils entre Liu Kang et Raiden ou la relation amicale entre Scorpion et Sub-Zero, ça reste des relations assez intéressantes à suivre dans ce long-métrage. Après, ça aurait été bien si la relation amoureuse entre Liu Kang et Kitana aurait été plus poussé que ça.nLe long-métrage démarre par un couple en train de fuir dans la rue avec leur bébé avant que ceux-ci ne se fassent tués et que le dieu du tonnerre intervienne pour sauver le bébé qu’il va maintenant élever comme son propre fils. C’est une introduction intéressante qui nous donne envie d’en savoir plus sur ce que devient ce bébé.nCertains moments de ce long-métrage sont inattendus quand on ne connaît pas les jeux. En effet, il y aura de quoi être surpris dans certaines scènes. Par contre, si vous connaissez déjà les jeux, vous aurez juste quelques légères surprises à deux ou trois moments parce que c’est légèrement différent, c’est tout.nSi il y a une chose qu’on peut reconnaître à cette adaptation de Mortal Kombat, c’est que la violence des combats est réellement là. En effet, on voit bien que la violence du jeu-vidéo est présente aussi ici (même si elle est un peu moins poussée).nIl faut admettre que certains combats arrivent à installer une assez bonne tension dans ce long-métrage. Cette tension n’est pas intense mais elle reste efficace ici, au moins quand ça concerne nos personnages principaux.nConcernant les références, il y a des références assez sympathiques en général. Que ce soient certains coups de certains personnages ou certains personnages du jeu qu’on aperçoit, ce sont des références assez cools.nL’univers arrive à s’étendre un peu plus avec le royaume de l’Outre-Monde et les nouveaux personnages qu’on y voit. C’est un détail mais c’est bien que l’univers s’étende un peu plus à travers eux.nLa dichotomie entre le royaume Terre et l’Outre-Monde est une dichotomie simple entre les protecteurs et les conquérants. Certes c’est simple, mais ça reste acceptable pour Mortal Kombat.nConcernant les costumes, il n’y a pas grand-chose à en dire. Les personnages retrouvent les mêmes costumes que dans les jeux-vidéos qui sont assez fidèles tout en étant définis par leur tenue.nLa fin est assez classique mais elle fait plaisir à voir après tout ce qu’ils ont traversé. Nos personnages ont mérité cette bonne fin, même si il pourrait y avoir un autre long-métrage plus tard.nSi il y a un point sur lequel le long-métrage fonctionne bien dans son action, ce sont les chorégraphies. Les chorégraphies de chaque combat sont bien travaillées et ça se ressent.nA part un ou deux personnages, la majorité du doublage VF est d’assez bonne qualité. Elle n’est pas exceptionnelle mais c’est une VF qui se tient plutôt bien dans ce long-métrage.nLes musiques sont assez bonnes dans l’ensemble. Ce sont des musiques qui collent assez bien à ce qui se passe à l’image tout en rajoutant du dynamisme dans les combats.nLa mise en scène de ce long-métrage est plutôt pas mal, surtout dans les moments d’action. C’est un détail mais on sent que la mise en scène a été un minimum travaillée. Négatif Le problème avec la majorité des personnages de ce long-métrage, c’est qu’ils ne sont pas développés. Par exemple, on a Striker (Nessym Guetat) qui est un nouveau soldat expérimenté qui se bat aux cotés de Jax contre ces créatures pour protéger la terre, mais c’est tout. On ne sait pas pourquoi il est là et on se rend compte à quel point il était dispensable. Même par rapport au fait qu’il ne comprend pas ce qui se passe, ça peut se comprendre de son point de vue mais ça n’empêche pas qu’il n’est pas développé. Et c’est pareil pour Kung Lao. Ici, il est un nouveau combattant puissant du Mortal Kombat mais il n’est pas développé. Même son amitié fraternelle avec Lyu Kang n’est pas développée. Ne mettez pas de nouveaux personnages du coté des gentils si vous ne les développez pas comme il se doit.nL’histoire secondaire repose sur Scorpion qui veut empêcher que les Lin Kuai devenus des machines (notamment Cyrax et Sektor) de le retrouver pour ouvrir une porte et accéder à une amulette que Shinnok, le maître de Quan Chi, convoite. Ce n’est pas que cette histoire est mauvaise. Au contraire, elle apporte un développement intéressant de Scorpion mais aussi du nouveau Sub-Zero qu’on voit. Par contre, c’est une histoire qui semble un peu en trop dans ce long-métrage. Peut-être que ça aurait été meilleur de se concentrer uniquement sur Shao Kahn puis, dans un autre long-métrage, sur Shinnok (un peu comme le jeu Mortal Kombat 9). Après, ça ne nous empêche pas de suivre l’histoire, c’est juste que cette histoire n’aurait peut-être pas dû se conclure ici.nLorsque Scorpion est poursuivi par Cyrax et Sektor et qu’il rentre dans un entrepôt, comment ils ont pu perdre la trace de celui-ci alors qu’il était juste devant lui ? Certains diront que Scorpion a peut-être ouvert un portail pour se téléporter mais on voit, plus tard, que son portail fait apparaître un cercle de feu très visible. Donc Scorpion a forcement sauter devant eux et ces idiots ne l’ont pas vu faire. C’est comme ça que les Lin Kuai deviennent plus fort, en étant aveugles ! Sérieusement, c’est une légère incohérence mais il y a de quoi se poser la question quand on voit la scène.nShinnock (Jean-Baptiste Marcenac) est un seigneur d’un monde rempli de monstres qui avait Quan Chi comme disciple. C’est un homme machiavélique qui cherche à récupérer un artefact spécifique afin de réaliser son plan de conquête. Le problème n’est pas que le personnage est mal écrit mais qu’il apparaît trop tôt. On avait déjà Shao Kahn en tant que conquérant et ennemi final, pas la peine de nous en mettre un deuxième avec Shinnok. Encore une fois, vous auriez dû le garder pour un nouveau long-métrage.nPour ce critère, c’est peut-être par rapport aux jeux mais n’est-ce pas étrange que certains combattants aussi puissants soient expédiés dans des combats aussi courts ? C’est surtout le cas pour Kintaro qui est censé être une évolution de Goro mais qui se fait vaincre très rapidement et très facilement par Jax. Alors certes, Jax avait sa revanche à prendre par rapport à ce que lui a fait Goro, mais ça reste un problème de voir que Kintaro se fait vaincre aussi rapidement.nSoyons honnêtes, les seuls personnages qui ont une réelle évolution sont Johnny Cage qui devient moins gamin, Lyu Kang par rapport à son destin et ses pouvoirs, Sonya qui apprend à connaître un nouveau Johnny (même si c’est un peu expédié), Scorpion et Sub-zero sur l’avenir du monde et Kitana avec son choix de camp, c’est tout. Le reste des personnages n’ont pas de réelles évolutions et c’est regrettable car ça fait qu’on les oublie assez vite.nLa VF s’en sort assez bien dans l’ensemble, sauf Marc Bretonnière en Shao Kahn. Le problème est qu’il essaye de prendre une voix bien grave et sérieuse pour son personnage mais qu’on a plus l’impression qu’il n’arrive pas à trouver sa voix. C’est un détail bien sûr mais, de tous les comédiens et comédiennes de doublage de ce long-métrage, c’est le seul qui donne l’impression d’avoir du mal.nEncore une fois, le problème avec Sonya Blade est qu’elle a un design assez discutable. Qu’elle ait un comportement assez garçon manqué, ça passe un peu mieux avec cette suite mais ça aurait été bien qu’elle garde un petit coté féminisé. Attention, ça reste une combattante très efficace dans les combats, ici on parle plus d’un reproche personnel que d’un véritable défaut.nEst-ce que l’émotion de ce long-métrage est efficace ? Non. Une seule mort est réellement impactante, le reste ne fait pas grand-chose quand on les voit mourir. C’est triste car on aimerait avoir de la peine pour eux mais on ne les a pas vu assez et nous ne les connaissons pas. Donc, l’émotion ne fonctionne pas dans ce long-métrage.nEst-ce que c’était utile de voir Shao Kahn tuer un combattant d’une manière classe et dire « fatalité » ? Non. Pas besoin de nous dire que c’était une fatalité, tous ceux qui ont joué aux jeux comprenaient que c’était une fatalité vu la mort. Shao Kahn n’avait pas besoin de le dire à voix haute.nEncore une fois, pendant les combats, on a l’impression que l’animation a été ralentie sur certains passages. Certes, ce n’est pas un drame mais on a l’impression qu’il y a eu une baisse d’images par secondes alors que Warner est capable de nous faire des animations plus dynamiques que ça.nEncore une fois, Johnny Cage fait souvent des blagues qui ne sont pas drôles et très forcées. Certes, c’est le personnage qui est comma ça mais c’est un humour qui ne fait jamais rire ou sourire, même si ça colle avec la personnalité du personnage. !!! PARTIE SPOIL !!!nnDonc, dans ce long-métrage, nous y voyons la mort de Striker, la mort de Kung Lao et la mort de Raiden. Là où les deux premiers ne font aucun effet en mourant (malgré qu’ils meurent de manière très violente), celle de Raiden est beaucoup plus impactante. En effet, on y voit une plus grande détermination à vaincre Shao Kahn tout en comprenant la tristesse que ressent Liu Kang. Mais la mort de Raiden est la seule qui marche véritablement pour les spectateurs et même pour le personnage. Si Raiden avait été le seul à mourir et non pas Kung Lao, ça aurait eu le même effet.nnVoir Sammy en Ultra-Instinct dans le logo Warner qui attrape Scorpion comme Scorpion attrapait Daffy dans le précédent opus est un caméo assez drôle. Non pas qu’il fasse rire mais ce caméo inattendu va sans doute plaire à tous ceux qui apprécient Sammy ultra-instinct.nnVoir Liu Kang devenir un dieu aprè1s avoir vaincu Shao Kahn en faisant appel à tous ses pouvoirs est un peu logique. La différence, c’est que cette fois, il n’a pas fusionné avec Raiden comme dans Mortal Kombat 11, il devient juste un dieu du feu, ce qui fonctionne aussi ici.nnAu final, ce film d’animation au même niveau que son prédécesseur. Malgré que Liu Kang soit devenu le nouveau personnage principal à suivre de ce long-métrage, on a une suite qui ne corrige pas beaucoup les erreurs du précédent. On a une action assez jolie à regarder, quelques personnages bien développés et une VF qui fonctionne assez bien. Après, on a une animation qui ralentit bizarrement, une histoire secondaire un peu en trop et un manque d’évolution de pas mal de personnages. Mais bon, malgré ça, si vous avez apprécié le précédent opus, vous apprécierez aussi celui-là. Pour ma part, c’était intéressant mais un seul visionnage m’aura suffi. Au moins, il m’a donné envie de rejouer aux derniers jeux de la saga Mortal Kombat.