After - Chapitre 3 - Film (2021)
After - Chapitre 3 - Film (2021)

Le quotidien de Tessa commence à basculer. Elle ne sait plus à qui faire confiance parmi ses amis et sa famille. La seule personne sur laquelle elle devrait pouvoir compter, Hardin, est furieux lorsqu'il découvre l'énorme secret qu'elle cache...

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film After torrent



After We Fell, le titre veut tout dire. Une fois tombé si bas, que se passe-t-il ? On reste au sol, on s’efface, on évite de se faire remarquer. C’est ce que fait l’équipe d’After 3, ils cachent le film sous le tapis, ils évitent d’en parler et ils sortent ça directement sur Amazon Prime en espérant ne pas faire trop de bruit avec un tel étron. After 3, au même titre que les deux premiers volets, est un film profondément nul, exaspérant, usant, bref, très énervant. Alors certes, ce troisième volet m’a moins énervé que le deuxième, sans doute parce que celui-ci, je l’ai regardé en buvant des bières avec des amis et qu’on s’est supporté mutuellement dans ce supplice. N’empêche, c’est du même niveau, à savoir d'une nullité stratosphérique. Et finalement, ça ne tient pas à grand-chose puisque la recette est toujours la même. Des acteurs qui n’ont juste pas envie d’être là (il suffit de voir les regards de détresse de Joséphine Langford pendant les scènes de sexe), une photographie d’une platitude extrême gérée par deux directeurs qui plus est, et une histoire inexistante. D’ailleurs, niveau récit et enjeux, ils se sont surpassés. On pouvait naïvement se dire que les deux précédents films avaient un semblant d’enjeu (et encore), le premier volet nous présentait les personnages, nous faisait comprendre que Tessa et Hardin se découvrent puis se séparent. Le deuxième « racontait » leurs retrouvailles et leurs efforts pour redevenir un couple. Bref, même si c’était d’un ennui abyssal, la relation entre les deux tourtereaux était toujours mouvementée et instable. Soit parce qu’Hardin est une sale race insupportable, un connard impulsif et possessif, soit parce qu’un certain Trevor passait dans le coin et tentait de séduire Tessa en lui offrant un plan financier pour s’acheter une voiture (oui, ça se passe vraiment dans le deuxième volet). En tout cas, même si on se faisait chier et qu’on voulait la mort d’Hardin, y avait une relation tumultueuse sous nos yeux et ça avait le mérite de nous offrir des scènes d’engueulades très mal jouées. Dans After 3, il n’y a même pas ça puisque tout va bien dans le meilleur des mondes pour Tessa et Hardin. Alors certes, le père de Tessa refait son apparition et ça rend Hardin pas content du tout. Mais allaient-ils en faire quelque chose de cette intrigue ? Pouahahaha, vous êtes naïfs. Le papa de Tessa apparaît dans les quinze premières minutes puis disparaît. On nous avait fait un gros cliffhanger sur le retour du père pour rien. Mais voyez-vous, j’ai passé le stade de m’énerver pour ça. Du coup, si on ne parle pas du père alcoolique de Tessa qui rôde dans le coin, de quoi pouvons-nous parler ? De rien ! Littéralement. Alors certes, Hardin et Tessa vont en vacances, y a un serveur qui présente le menu de manière un peu trop sensuel à Tessa ce qui provoque d’horribles cauchemars à Hardin qui s’imagine que ça y est, il va p’tet perdre une nouvelle fois sa copine (non mais quel blaireau). Mais bon, tout va bien puisque la scène suivante, les voilà à baiser dans un jacuzzi avec de la pop, donc bon, Hardin et ses névroses peut bien aller se faire foutre. nnBon, sinon, Tessa part à Seattle, Hardin a pas envie, donc elle part sans lui. J’ai cru un instant qu’Hardin allait se morfondre, pleurer, tout détruire sur son passage mais même pas, le gars débarque à Seattle cinq minutes plus tard, Tessa est très contente, ça baise dans la salle de sport avec de la pop et voilà, plus de problème. C’est ça en fait After 3, on te pose plein de petits enjeux qui pourraient avoir un « intérêt », remettre en question le statut de couple, mais tout est balayé par un clipshow de baise. Le film se balade d’une intrigue à une autre sans jamais construire d’enjeu, sans jamais développer quoique ce soit. Alors on regarde, on se dit qu’il se passe pas grand-chose, qu’on a rarement vu des scènes de sexe aussi mal filmées. On se dit aussi qu’on est un peu perdu puisque la moitié du casting a changé et que c’est bien compliqué de s’y retrouver tant les personnages secondaires sont insignifiants, puis on décide qu’on s’en fout. Et comme pour la fin du deuxième film, on te fout une grosse révélation sur cette fois-ci, le père d’Hardin, le couple s’enlace à Londres, traumatisé par ce retournement de situation. Puis on t’envoie un bon gros « à suivre » comme s’ils allaient en faire quelque chose de cette intrigue lancée à la dernière minute dans le prochain volet. T’éteins la télévision, tu finis ta bière en espérant oublier ce que tu viens de regarder, tu monte dans ta chambre, tu t’endors et le lendemain, il ne reste de ce visionnage qu’une sale gueule de bois. Mais est-ce vraiment une surprise ? Évidemment que non. Visiblement, le quatrième After sera le dernier, forcément, je le regarderai. Pour m’énerver encore un peu plus sur Hardin qui devient petit à petit le personnage que je déteste le plus au monde. Pour m’exaspérer encore un peu sur l’idiotie de Tessa qui s’accroche à ce bad boy qui passe son temps à râler parce qu’elle se fait des amis mecs pendant que lui va enlacer ses copines. Pour me marrer sur cette mise en scène d’une platitude extrême qui ne raconte jamais rien. Pour compter le nombre de clipshows. Bref, pour tout ce que le film a à offrir malgré lui. En attendant, After 3, c’est de la merde.