Miss Kobayashi's Dragon Maid S - Anime (mangas) (2021)
Miss Kobayashi's Dragon Maid S - Anime (mangas) (2021)

Tohru vit désormais en tant que femme de ménage chez Kobayashi-san !rnrnBien que la dragonne cause souvent des ennuis à la jeune femme, elle parvient toutefois à se fondre dans la société humaine et réalise même un excellent travail domestique !rnrnLes autres dragonnes : Kanna, Elma, Lucoa, Fafnir, ont elles aussi trouvées leur place et parviennent à vivre sereinement au milieu des humains.rnrnCependant, tandis que le quotidien des jeunes femmes semble être au beau fixe, une nouvelle dragonne vient menacer leur tranquillité.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie Miss Kobayashi's Dragon Maid S torrent



Kyoani, c'est un peu la qualité Disney sans tout le bullshit (actuel) autour. Disney est devenu une immense machine à fric, Kyoani garde un certain savoir faire, même si des éléments essentiels au studio partent, le studio est là, capable de produire un anime comme celui d'aujourd'hui.nEt c'est d'autant plus fou qu'on voit très bien que ce n'est pas l'anime de la surenchère, l'anime qui a le plus de poitrines (en tout cas cette année il est battu par un anime dans un dortoir dont j'ai commis un avis rapide). Mais, comme une évidence et sans que personne ne hurle au ciné pour marquer sa popularité, Miss Kobayashi dragon's maid S arrive et débarrasse la table violemment, pour que les autres animes lui laisse SA place. Suite directe de la première saison, nous voyons ici Thor essaye toujours d'être la meilleure maid, et Kanna continuer sa scolarité. Pourtant, tout ne sera pas si tranquille le jour où Ilulu débarque et provoque Thor en duel, avec un pouvoir capable de rivaliser avec Thor. Elle n'apprécie pas du tout l'implication de cette dernière avec les humains, et aussi ses semblables. - Brille-t-il de mille feux?nnEt bien c'est Kyoani, donc même les pubs qu'ils produisent envoie du steak de coyote pas faisandé. Si on devait faire un classement sur une échelle de 1 à "Makoto Shinkai", on est largement plus près d'une qualité cinématique (mais pas réaliste) . Quand on regarde d'autres animes en 2021, il y en a quelques uns qui ont un peu chié dans le bol à Danette pour faire un épisode récap ou bien encore des graphismes sous traités dans des pays à pas cher cousin. Ici, rien de tout ça. Donc c'est bon comme une Danette épargné de déjection. Bon après j'ai pas mangé de Danette depuis longtemps, si ça se trouve c'est pas bon, donc disons des lasagnes. Chansons et dragons L'OST... alors c'est simple. La première saison nous servait un opening ultra correct et qui reste dans la tête. Comment expliquer ce qui arrive dans cette seconde saison? Et bien c'est simple. Vous vous souvenez de l'ending "Chikatto Chika Chika" dans Kaguya Sama? Cet ending avait tant fait parler, car il était dans le ton de la série, comme si chaque note et chaque parole était là pour la série et n'avait existé que pour marquer les esprits. Il faut voir toutes les covers de cet ending pour comprendre le phénomène que ça a été.nnIci on est encore un cran au dessus avec l'opening (oui bon je dis ça car j'ai loupé la vague de Kaguya sama, je suis de mauvaise foi). Il est écrit pour cette série ça se sent tellement, mais il est musicalement irréprochable, avec un style complètement dingue, qui colle à la série et aux intentions avec une sorte de sinusoïde du volume de la chanteuse de Fhána. Je suis désolé, mais le mot qui m'est venu la première fois c'est "p.tain j'y crois pas". Classé direct dans mon top 5 (qui compte des centaines d'opening de qualité dans de "bons" animes). nAprès ça, le casting vocal est le même que sur la saison 1 avec l'ajout d'une petite nouvelle dragonne, plutôt convaincante en tant qu'actrice mais que pour ma part je ne connais pas du tout (Tomomi Mineuchi), et il faudra la réentendre. Pour le reste... c'est typiquement le même casting, avec une Kanna qui est toujours aussi mignonne (et je me rappelle avoir entendu Maria Naganawa dans Joshikousei no Mudazukai, et elle a toujours une voix trop mignonne), et Mutsumi Tamura qui est quand même une des rares seiyuu à pouvoir ressembler au personnage qu'elle incarne aussi bien. Songeons aux dragons L'histoire, c'est la vie de nos dragonnes adorées et de Miss Kobayashi, une simple employée de bureau tout à fait ordinaire mais qui se révèle être aussi une personne avec un cœur immense. Pendant cette saison, on a le droit à des épisodes centrées sur chacune des protagonistes dont la petite nouvelle. Un très joli épisode avec Kanna (je le redis mais la comédienne de doublage qui fait sa voix est bluffante de réalisme, c'est vraiment une petite fille qu'on entends). Il y a quelques passages dans la saison qui sont du genre à troubler votre vision parce que c'est du joli humainement ou dragonnement parlant. Et bien sur, les sempiternelles allusions à la poitrine des dragonnes ) (oui c'est trop, mais l'anime ne tourne pas autour de ça). Au final rien de bien fou fou, et pourtant l'anime arrive à émouvoir, à faire rire, à faire réfléchir et s'attendrir... C'est le Gifi des sentiments, la corne d'abondance de l'animation. Il y a tout, tout ni trop ni trop peu. Si l'équilibre était un anime, il serait celui-là. Il y a même de l'horoscope à la fin de chaque épisode. Le seul regret est l'absence de météo. Conclusion et dragons Et oui, je suis partisan. Je ne peux pas détacher ce studio de mon vécu puisque il y est lié que je le veuille ou pas, c'est comme ça ). Et c'est pareil pour cet anime, c'était mon anime "feel good" avant de trouver Yuru Camp. Mais c'est le seul anime qui existe dans l'animation japonaise qui arrive à me faire rire, pleurer et dire "bon sang c'est trop mignon/joli/tendre" dans le même épisode parfois. Le seul je vous dis, et tout ça avec une histoire de dragons et d'une "salary woman", c'est n'importe quoi. Et pourtant, cet anime qui sonnait comme un slice of life gentil au départ devient avec cette seconde saison un des animes les plus doux qui soit, complet et bien réalisé. Il exagère cet anime, montre des dragons à gros seins, une Kobayashi geekette des maids, mais on s'en tape, c'est juste génial. Finalement, qui n'a jamais rêvé de prendre le train de sauver la fille de l'empereur du Chaos et de finir par vivre un quotidien de fou? nUne seconde saison tout feu tout flamme, qui enchaîne le mignon, le tendre, l'émouvant, le drôle, l'exagéré... finalement c'est le meilleur anime de 2021. Quoi Fruits Basket? Ah oui mince... bon alors disons que la saison 3 de Kobayashi sera une merveille, et je vais contacter de ce pas le papa de Thor pour que ça arrive vu l'influence qu'il a sur ce monde. Donc regardez cet anime, allez plus vite que ça!nnP.S Ne pas reproduire ni jeter dans la poubelle à recyclage. Je suis moi même un partisan du chaos par l'écriture de critiques à base de blagues pourries.